Brevets parachutisme militaire Français et Etranger


La PMP consistait à effectuer 4 sauts dans un centre d'instruction prémilitaire parachutiste ( CIPM )

1 min lu

La première semaine est consacrée à l'instruction au sol menée par des moniteurs à l'École des troupes aéroportées de Pau. Au cours de la deuxième semaine, six sauts à ouverture automatique, dits "SOA", sont effectués : 4 de jour, dont l’un avec ouverture du parachute de secours, dit "ventral" ; 2 sauts techniques, généralement répartis comme suit : 1 de nuit sans équipements ; 1 de jour avec l’ensemble de parachutage individuel.

1 min lu

Créé en 1980 pour le personnel militaire, sous officiers et officiers, non TAP, le BIPM était obtenu après avoir effectué 4 sauts.

1 min lu

Créé en 1965, ce brevet permet aux parachutistes qualifiés de faire des sauts à des altitudes comprises entre 1 200 et 4 200 à 6 500 mètres. Ces sauts sont dits à "ouverture commandée retardée" (SOCR), puisque le déclenchement de l'ouverture du parachute est fait à l'initiative du parachutiste après une phase plus ou moins longue de chute.

1 min lu

Ce Brevet, uniquement délivré par l'école des troupes aéroportées (ETAP), permet aux officiers ou sous-officiers titulaires de former les "chuteurs" militaires ainsi que les moniteurs parachutistes. Créé en 1974, ce stage a permis de former 433 instructeurs dans toute l'armée française.

1 min lu

Créé en octobre 1946 dans la logique de la création du brevet de parachutisme militaire (BP), le brevet de moniteur parachutiste est passé par des sous-officiers en service dans les troupes aéroportées depuis plusieurs années. Il est le gage d'une certaine expertise dans le domaine et permet à ses titulaires : d'enseigner les techniques de base aux jeunes parachutistes ; de diriger les séances de saut en tant que chef d'avion ; d'être un expert des TAP au sein de son unité ; d'être "largueur" après une période d'adaptation propre à chaque aéronef ; d'effectuer des sauts à ouverture commandées retardées.

1 min lu

Non numéroté et destiné aux cadres chefs de groupe aéroportés, chefs de section aéroportés, commandant d'unité ou futurs chefs de corps "Sénateurs" des unités aéroportées.

1 min lu

Le BIPM est toujours délivré dans l'armée de l'air. Les élèves officiers de carrière de l'armée de l'air (recrutement direct « école de l'air » et « école militaire de l'air »), quelle que soit leur spécialité et sous réserve d'aptitude physique, ainsi que les fusiller-commandos de l'air, peuvent obtenir le brevet d'initiation

1 min lu

Sur décision du commandement, il est possible d'être breveté avec seulement 5 sauts, dont un technique. Les titulaires d'un brevet prémilitaire n’effectuaient que 3 sauts complémentaires de leur brevet PMP, 1 de nuit, 1 avec gaine d'armement et 1 avec ouverture du ventral, soit un total de 7 sauts pour leur brevet parachutiste militaire. Depuis sa création, plus de 694 516 parachutistes ont été brevetés à l'École des troupes aéroportées de Pau.

1 min lu

Brevet militaire de Parachutisme Angolais

1 min lu

Brevet militaire de Parachutisme Anglais

1 min lu

Brevet militaire de Parachutisme Arabie Saoudite

1 min lu